JB Leblanc

JB Leblanc
A l'occasion de ma Lecture en cours, Le Cauchemar de Cassandre, voici une petite interview de l'auteur.

Quelques mots pour te présenter...
> Je m'appelle JB Leblanc, j'ai 40 ans, je suis marié et père de deux enfants. J'habite dans le nord de la France, juste à la frontière belge. J'écris depuis l'âge de quatorze ans à peu près. Quelque chose qui m'est un peu tombé dessus. Je n'aimais pas lire puis un jour, il ne m'a resté que ça... les livres. Je me suis mis à dévorer les pages. Romans fantastiques, thriller, romans noirs, tout y passait. Je lisais jusqu'à deux romans à la fois parfois. Puis le verrou de mon imagination a sauté et je me suis tout naturellement penché vers l'écriture. Un véritable déversement de mots. Rien de bien original au début puis, au fur et à mesure, j'ai trouvé ma patte, mon style. Mes histoires, mes personnages... mes démons. Je ne lâche plus le clavier à présent et je prends énormément de plaisir à noircir les pages.

Qu'est-ce qu'on ressent lorsqu'on publie un livre ?
> Beaucoup de joie évidemment. On se dit qu'on touche au but, qu'enfin on y est arrivé alors que c'est faux. C'est juste le début d'une autre étape dans le cheminement d'un romancier. Qui amène jusque où, ça, j'en sais rien... Lorsqu'on signe un contrat avec un éditeur, on ressent une grande excitation mais ensuite, la peur et les doutes reprennent le dessus. Peur que le livre ne rencontre pas son public, peur que le livre ne plaise pas. La crainte des critiques, du regard des autres pointent le bout de son nez. Car écrire un roman est un acte très solitaire, assez personnel. On y met une part de nous dedans, nos tripes, alors, la réaction des autres face à nos écrits nous rend fébrile.
Mais lorsqu'enfin, on tient son roman entre ses mains, quelle fierté ! Que d'émotions ! C'est vraiment une belle aventure...

Ecrire est une passion, et ce n'est pas ton premier livre... Qu'est-ce qui était différent cette fois ci ?
> Pas grand chose. Si ce n'est les personnages et la trame. Sinon la méthode de travail est restée la même, l'envie et l'émotion intactes. Comme pour chaque roman, lorsque je me lance, je possède le début et la fin mais rarement la trame de A à Z. Je travaille sans véritable plan, je ne me bride pas. Ni en terme de pages, ni en temps. Je vais là où les personnages veulent bien m'emmener, en fonction de leur caractère, de leurs ambitions... J'ai beau leur fabriquer un destin, je ne maîtrise pas tout. Certains personnages savent se montrer indispensable et presque me dicter la direction de l'histoire. Dans « Le cauchemar de Cassandre », certains personnages ne devaient faire que des apparitions ponctuelles... mais ils sont devenus principaux.
Après, j'avoue que les thèmes abordés comme la religion et le destin ne sont pas faciles. Il m'a fallu faire beaucoup de recherche et discuter avec certaines personnes avisées pour bien saisir la direction à prendre. Il ne faut pas se tromper. J'apporte beaucoup d'importance à la crédibilité de mes histoires.

Après avoir écrit ce premier tome, comment envisages-tu l'avenir ?
> J'ai achevé le second volet, « L'ère du Diable ». Il a été accepté récemment par le comité directeur de Val Sombre éditions. La couverture est en cours de conception et le texte part chez la correctrice début août. J'écris actuellement le troisième et dernier opus de cette trilogie du cauchemar. Le premier tiers est terminé. Une aventure de plusieurs années va s'achever et j'avoue que je me suis attaché à ces personnages. Les lâcher ne sera pas une mince affaire. Ensuite, je m'attèlerai à une histoire sur les anges gardiens. Bien loin du folklore habituelle. Mais je n'en dis pas plus.
En parallèle, je peaufine un recueil de nouvelles qui a pour fil rouge les pathologies mentales. Le plus dur sera de trouver un éditeur. Les recueils de nouvelles n'ont pas le vent en poupe.

Que de projets ! Parlons de tes lectures. Quel(s) livre(s) restera(ont) ton ou tes préférés ?
> Mon préféré, celui qui m'a le plus filé les jetons... « Shining » de Stephen King. Un roman qui m'a vraiment marqué mais peut-être parce que je l'ai lu très jeune. En tout cas, un must du genre. J'ai appris qu'une suite allait sortir en septembre, je suis dans les starting-blocks... Je pourrais citer également de nombreux romans de Graham Masterton tels que « Démences » ou « Apparition ». J'adore l'univers de cet auteur.
Attention, je ne lis pas que des romans fantastiques mais ceux-là font partie de mes préférés.

Sans gêne, si tu avais pu être l'auteur d'un des livres les pus connu, lequel serait-il ?
> Stephen King, sans conteste. Cet auteur a une bibliographie impressionnante. Même si tous ses livres ne sont pas des chefs d'oeuvre, il maîtrise l'art de l'écriture. Il sait accrocher un lecteur juste en brossant un quotidien banal. Et je pense qu'à travers ses propres démons, il sait fouiller l'âme de ses personnages et nous livrer des psychologies complètes.

En effet, est-ce que la publication par une maison d'édition n'est pas un peu compliquée ?
> C'est vrai, c'est dur de trouver une maison d'édition pour la diffusion de son roman. Même si le net a permis l'apparition de nombreuses petites maisons d'édition spécialisées, il ne faut pas se tromper. Il faut bien connaître la ligne éditoriale de chacune, ne pas hésiter à se plier à leurs exigences de présentation des manuscrits. Il faut surtout proposer un manuscrit propre, sans fautes d'orthographes, sans erreurs de syntaxe, sans phrases interminables... Parfois, certaines ne proposent que des diffusions numériques. Il faut savoir aussi ce que l'on veut.
Ensuite, il faut savoir faire le tri parmi tous les contrats proposés. A compte d'auteur, à compte d'éditeur, participatif... et j'en passe. En sachant que le contrat à compte d'éditeur est celui à privilégier. Ne pas se précipiter et bien s'informer sur les maisons d'éditions : leur catalogue, leur visibilité, leur réputation... Ne pas hésiter à demander conseil autour de soi, même à des personnes qui ne sont pas du milieu de l'édition. Nous sommes tellement aveuglés, nous les auteurs, lorsqu'on reçoit un contrat d'édition pour un de nos romans que parfois nous manquons de bon sens. Attention, je ne dis pas que les éditeurs sont des escrocs mais ce sont des commerçants avant tout...

Pour terminer, si tu avais un conseil à donner aux jeunes auteurs, que dirais-tu ?
> Qu'il n'y a pas de méthode universelle miracle pour écrire. Il faut bosser, bosser, savoir se remettre en question (même si on est convaincu d'être bourré de talent), lire, lire et encore lire. Ecrire est une passion exaltante mais qui nous fait passer par de nombreuses périodes de doute. Elles sont nécessaires mais il faut savoir passer au-dessus. Il ne faut pas se décourager. Même si la route vers l'édition est très longue.
Surtout, à la base, la démarche de l'écriture doit être sincère. Elle doit découler d'une vraie envie et non pas d'une ambition mercantile. Celui qui écrit juste pour gagner de l'argent a perdu d'avance. Un auteur écrit pour lui-même avant tout. Pour son propre plaisir.

Merci à toi, nous n'avons plus qu'à te souhaiter réussite pour ce livre et bon courage pour l'avenir.
Je m'en vais de ce pas continuer ce cauchemar !
JB Leblanc

Tags : Interviews - JB Leblanc - Le Cauchemar de Cassandre - Editions Val Sombre - INTERVIEW

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.220.72) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Romanian-Wind

    11/01/2015

    "Ya pas de soucis ;)
    Je suis contente en tout cas de voir qu'au moins tu as donné ton avis et pas juste un "ca me tente pas"... Qu'est ce que ça m'exaspère ça en ce moment u_u, on voit à quel point ces personnes lisent la critique et ont un avis fondé (ironie).
    ~Priscila"

    Oui, c'est très exaspérant ce genre de chose T.T ça m'arrive souvent aussi, et dans ce genre de cas, je leur demande pourquoi, et parfois, ils répondent par un avis beaucoup plus... appuyé je dirais, plus intéressant tout du moins, le genre de commentaire que je préfererai lire sans avoir à le demander, mais bon x)

  • Les-lectures-d-Alex

    19/07/2013

    super !

  • Lost-in-tiime

    16/07/2013

    je ne connais pas

  • Tannantegirly12

    12/07/2013

    Génial !

  • Princess-of-Moon

    07/07/2013

    c'est cool :)

  • livres5902

    04/07/2013

    sympa ^^

  • love-of-book

    03/07/2013

    Je ne lis pas vraiment les interviews mais c'est une bonne initiative :)

  • splendide-Books

    02/07/2013

    sympa l'interviews ;)

  • Roza-Maria

    02/07/2013

    Ah mais ce roman à l'air génial !!!! :D

Report abuse